IJsselmeer Holland

Lemmer est devenu un centre international de sports nautiques

La Zuiderzee salée est devenue l’IJsselmeer d’eau douce : la pêche a laissé la place aux sports nautique

Lemmer
Lemmer

L’histoire de nombreux sites de la Frise a été déterminée par l’eau et particulièrement celle de Lemmer. Nombreux sont ceux qui connaissent Lemmer de la pêche en chaland et en mer, de l’écluse marine de 1888 et de la plus grande et plus ancienne station de pompage à vapeur d’Europe, l’Ir. D.F. Woudagemaal (1920, patrimoine mondial de l’UNESCO).

Laaxum, une tragédie en attente d’une fin heureuse

Le port de pêche le plus petit d’Europe offre les plus belles terrasses de la Frise

Laaksum
Laaxum

LAAXUM (P.-B.) – On ne peut que s’affliger face à l’état déplorable de l’ancienne criée de marée pratiquement séculaire devenu l’entrepôt de sel. On se réjouit en voyant l’un des derniers pêcheurs d’eau douce de la Frise. Ou lorsqu’un authentique bateau de pêche soigneusement entretenu, venant de Hollande, entre dans le vieux port de la Zuiderzee. Vous vous régalerez aussi au chalet d’Overwijk, construit dans le style Zuiderzee, avec une grande terrasse couverte. Simple, fonctionnel et agréablement décontracté. C’est pourquoi on y rencontre aussi régulièrement des Néerlandais célèbres. Vraiment !

La plus proche de la Hollande, ennemie et amie:

La ville hanséatique de Stavoren, une ville avec de belles histoires

Stavoren
Stavoren

STAVOREN (NL) - En 1061, Stavoren reçut officiellement ses privilèges communaux. Pendant des siècles, ce fut une ville commerciale importante. La Vrouwtje van Stavoren (la petite Dame de Stavoren) est une légende sur une riche veuve de commerçant tenue pour responsable de l’ensablement du port de Stavoren et donc du déclin de la ville autrefois si riche. Le port de Stavoren est à présent le port d’attache de voiliers de croisière et de centaines de yachts de plaisance. Depuis 1886, il y a un service de bac entre la ville frisonne de Stavoren et l’ancienne ville ennemie Enkhuizen en Hollande.

Hindeloopen, une ville portuaire et un centre de sports nautiques à l’allure internationale

Les riches capitaines de la marine ont marqué de leur empreinte haute en couleurs la culture vivante

Hindeloopen
Hindeloopen

HINDELOOPEN (P.-B.) - L’histoire bien conservée et les maisons de commandeur des capitaines de Hindeloopen qui naviguaient en Scandinavie, dans les pays baltes et en Angleterre, la maison de l’éclusier datant de 1619 et l’ancienne écluse adjacente, le port de la ville, le grand port de plaisance avec ses riches yachts et voiliers, la peinture et la sculpture sur bois typiques de Hindeloopen et l’ambiance maritime de l’IJsselmeer. Ce sont les centres d’intérêt à ne pas manquer à Hindeloopen, ville depuis 1225 et l’une des plus petites des onze villes (Elfsteden) frisonnes. Moins de 900 personnes vivent encore à Hylpen (Hindeloopen en frison).

Robustes marins, patrons pêcheurs d’anguille et skippers de merde, artisans et artistes

Workum, le musée de Frise le plus sympathique et le plus grand

Workum
Workum

Workum (NL) – Port, ville de commerce et d’artisanat, Workum est l’une des plus récentes Onze villes frisonnes mais au vu des dizaines de bâtiments dans le centre qui s’étire en longueur, on pourrait penser que c’est la plus ancienne. Elle n’obtint des droits de ville qu’en 1399, tandis que Stavoren située à proximité et bien plus petite, les avait dès 1118.
Tout comme deux autres Onze villes, Hindeloopen et IJlst, Workum n’a jamais été une véritable ville forte. Elle n’a jamais connu de fortifications sous la forme de remparts et de bastions, comme la plus petite des Onze villes, Sloten. Mais Workum s’est bien révélée comme une ville d’importance, disposant de la richesse correspondante, à voir sur le Merk, l’accueillante place centrale du marché, sur It Súd et sur le Noard. Même l’une des plus célèbres rampes de lancement, le chantier naval ‘De Hoop’ vieux de plus de 300 ans, a été conservé. On construit et on restaure encore toujours des navires en bois, à proximité d’une ville portuaire remplie de patrimoine nautique.

Eldorado pour amateurs de plage, de sports nautiques et de vélo exigeants

Makkum: vacances au bord de la mer !

makkum
Makkum.

MAKKUM (NL) – Passer des vacances dans les dunes d’Ameland sans devoir utiliser un bac coûteux. Nager et surfer en mer sans craindre de perdre pied. Et pas de méduses. Traverser une zone humide en bateau électrique sans devenir la proie des moustiques. Savourer le charme d’une petite ferme au toit de chaume à Giethoorn sans être envahi d’une foule de promeneurs dans le jardin et de bateleurs dans le canal.

La route de l'IJsselmeer :

2000 ans étonnants de richesse et de pauvreté autour de la Zuiderzee

Lemmer
Lemmer.

WORKUM (P.-B.) – Outre la célèbre route d'Elfsteden (un circuit cyclotouristique, une route pour la navigation de plaisance, une route à effectuer en voiture, à moto et une route de patinage le long des onze belles villes historiques de la Frise : www.elfstedenroute.nl), découvrez également la route de l'IJsselmeer. Cette nouvelle route touristique de l'office du tourisme Friesland Holland est le meilleur moyen de découvrir l'ancienne grande mer intérieure salée qu'était la Zuiderzee et l'actuel lac d'eau douce qu'est l'IJsselmeer.

IJsselmeer Friesland: un pays de vacances inégalable

La Frise possède le réseau de chemins et de voies navigables touristiques le plus dense d’Europe

IJsselmeer Friesland
IJsselmeer Friesland.

WORKUM (NL) – La Frise (officiellement nommée Fryslân en frison) est l’une des 12 provinces que compent les Pays-Bas. Fryslân existe déjà depuis plus de 2000 ans. Les Romains y étaient les premiers touristes. Ils étaient très impressionnés... ! Vous le serez aussi. Au cours des siècles, la Frise est devenue une région bien particulière des Pays-Bas.
Nulle part ailleurs, vous ne trouverez dans une région d’un diamètre de 100 km une telle diversité de dans les paysages, traces des civilisations et possibilités de loisirs:

Lemmer est devenu un centre international de sports nautiques

La Zuiderzee salée est devenue l’IJsselmeer d’eau douce : la pêche a laissé la place aux sports nautique

L’histoire de nombreux sites de la Frise a été déterminée par l’eau et particulièrement celle de Lemmer. Nombreux sont ceux qui connaissent Lemmer de la pêche en chaland et en mer, de l’écluse marine de 1888 et de la plus grande et plus ancienne station de pompage à vapeur d’Europe, l’Ir. D.F. Woudagemaal (1920, patrimoine mondial de l’UNESCO).

La flotte de voiliers de la Frise: du chaland paysan au tall ship royal

Ports d’embarcation à la Frise et en Allemagne !

Un chaland paysan, Ykema, Sandfirden.
Un chaland paysan, Ykema, Sandfirden.

La Frise dispose d’une navigation traditionnelle florissante avec de nombreux types de bateaux à passagers dans des zones navigables du monde entier. La gloire de la Frise navigue pour des instituts d’éducation et de formation, des organisations, des entreprises et des familles et est présente sur des événements de Voile le long des côtes européennes. Non seulement des groupes, mais aussi des amateurs individuels de voile et de patrimoine culturel nautique embarquent dans le cadre d’une excursion d’une journée ou d’un voyage de plusieurs jours.

Aldfaers Erf

Cela signifie en frison : le patrimoine de nos aïeux.

Vous pourrez en apprécier tous les aspects dans la partie Sud Ouest de la Frise, très riche en lacs. C’est là que quatre villages - Exmorra, Allingawier, Ferwoude et Piaam - forment les jalons d’une route unique au monde bordée de musées. La culture et l’histoire se présentent sur 25 km sous forme de beaux bâtiments restaurés et aménagés comme ils l’étaient dans le temps, de vieux métiers, d’outils et d’objets de tous les jours que nous a laissés la population rurale frisonne des XVIII et XIXèmes siècles.

La plus proche de la Hollande, ennemie et amie:

La ville hanséatique de Stavoren, une ville avec de belles histoires

Machtige buitenhaven: Marina Stavoren.
L’avant-port imposant : Marina Stavoren.

STAVOREN (NL) - En 1061, Stavoren reçut officiellement ses privilèges communaux. Pendant des siècles, ce fut une ville commerciale importante. La Vrouwtje van Stavoren (la petite Dame de Stavoren) est une légende sur une riche veuve de commerçant tenue pour responsable de l’ensablement du port de Stavoren et donc du déclin de la ville autrefois si riche. Le port de Stavoren est à présent le port d’attache de voiliers de croisière et de centaines de yachts de plaisance. Depuis 1886, il y a un service de bac entre la ville frisonne de Stavoren et l’ancienne ville ennemie Enkhuizen en Hollande.

Stavoren (Starum en frison, près de 1 000 habitants, jusqu’aux années 1600 Staveren et ensuite alternativement Stavoren et Staveren) est née vers l’an 900 le long d’une petite rivière. En 1040, c’était déjà une ville défendable possédant son propre atelier monétaire. En 1061, Stavoren reçut officiellement ses privilèges communaux du comte Egbert I avec l’approbation de l’empereur romain Henri IV.

Henri IV (Goslar, 11 novembre 1050 - Liège, 7 août 1106) fut le roi d’Allemagne de 1056 à 1105. À partir de 1084, il fut également l’empereur du Saint Empire romain. L’obtention de ses privilèges communaux signifiait pour Stavoren qu’elle possédait sa propre juridiction, l’exemption des péages à travers l’ensemble de l’Empire romain et ses propres armoiries. Les armoiries de Stavoren se composent d’une couronne dorée avec des crosses d’évêque croisées qui rappellent les protecteurs, l’archevêque de Cologne et l’évêque d’Utrecht.